Tivoli initiatives

Du lundi 22 mai au mercredi 24 mai, une dizaine de stagiaires (issus du dispositif Tivoli initiatives de Bourges) bénéficie d’un atelier qui ne ressemble à aucun autre, le fameux atelier radio !

La première journée commence par la présentation des équipements mis à leur disposition. Une fois de plus, une salle du bâtiment Tivoli est totalement transformée pour y installer deux studios de radio grandeur nature. Du matériel de professionnel à l’entière disposition des stagiaires.

Les premiers pas face aux micros et aux tables de mixage semblent timides mais après quelques explications tout semble évident. Le premier exercice consiste à travailler l’articulation avec des phrases de diction plutôt amusantes. Indirectement, ils prennent conscience de l’importance de la respiration et du rythme.

Vient ensuite le moment de découvrir l’envers du décor de la radio. À la suite de leurs enregistrements, il est normal qu’il y ait quelques hésitations ou des silences inutiles. Grâce au travail de montage, l’audio devient fluide, mais surtout prêt à diffuser ! Petit à petit le plaisir d’entendre sa voix dans un casque se fait sentir.

Nouveau travail sur l’imagination : l’objectif est de construire une histoire à enregistrer derrière le micro en moins d’une minute. Ainsi les stagiaires intègrent rapidement que n’importe quel discours à la radio est raconté comme une histoire. On cherche toujours à faire passer un message intéressant pour séduire les auditeurs.

Un petit travail de montage et hop à vos oreilles … !

Pour complexifier la tâche, il faut à présent ré-écrire l’histoire en omettant une voyelle de son choix (hors Y). Un vrai travail d’équipe qui permet de developper son vocabulaire, et de se forcer à penser au sens des phrases dans leur globalité. Le résultat est naturellement enregistré.

Pour finir la journée de manière décontractée, un exercice très ludique est mis en place. Concrètement, un orateur prononce une phrase avec plusieurs types de ponctuation. C’est aux auditeurs de découvrir laquelle est la bonne. Après décompte des points, c’est Tcheng le gagnant de cette manche !

La seconde journée débute sur les chapeaux de roues… Il ne reste déjà plus que deux jours pour réaliser trois interviews de professionnels. Un véritable challenge pour nos novices de la radio.

La première rencontre se fera en studio, avec le directeur du magasin Cultura de Saint-Doulchard. Tout débute par un travail collaboratif. Il faut échanger, dialoguer, parfois argumenter ses idées… Une fois toutes les questions posées, il faut les trier, les regrouper. Est alors expliquée et détaillée aux stagiaires la méthode de questionnement journalistique : le QQOQCCP (Qui, quand, où, comment, quoi, combien, pourquoi). Alex, Thibault, Jordan, Jessica, Shariff se mettent en place pour poser les questions à Monsieur ALLOUCHERY de Cultura. L’interview débute avec Amandine et Mahamadou à la technique. Selon les réponses de notre invité, les stagiaires ajustent leurs questions et développent ainsi le sens de la spontanéité. Après un petit travail de montage le résultat arrive sur le net :

sans titre_SERIE231_2017-05-23_LG1D3680.jpg

L’interview à peine terminée, c’est le prochain invité qui se présente dans le studio radio, accueilli par Thibault, Axelle et Amandine. Monsieur DUFOSSEZ, directeur de l’agence événementielle « La Buena Onda ». À nouveau il faut enregistrer, écouter, travailler la forme avec le montage et mettre en ligne le résultat :

sans titre_SERIE231_2017-05-23_LG1D3698

Avant de terminer la journée, une nouvelle performance est demandée aux participants : créer une publicité radio sur ses propres compétences ! L’idée est d’apprendre à se valoriser et à repéré l’importance de chaque élément du discours. C’est un exercice idéal pour une simulation d’entretien d’embauche « Pourquoi m’embaucher plutôt qu’un autre ? ». Les stagiaires se sont révélés très perspicaces et percutants, avec en prime une petite touche d’humour ! À vos écouteurs !

Le lendemain, séparation en deux groupes, l’un est resté au Tivoli pour préparer la dernière rencontre et l’autre s’est rendu dans une entreprise de quincaillerie du bâtiment non loin de Tivoli. C’est une occasion en or de quitter le confort du studio et de se confronter au reportage de terrain.

À 9h l’équipe de jeunes journalistes se retrouve devant l’entreprise. Le magasin appartient à un groupe international, avec une stratégie de communication bien définie. Il faut respecter ces contraintes et réussir à retranscrire la rencontre sous une autre forme que l’interview. Un nouveau défi à relever ! Étant dans un environnement inconnu, l’équipe a décidé de visiter le magasin. Un énorme plus pour la compréhension du secteur d’activité. Quelques instants plus tard, c’est le responsable de l’antenne de Bourges qui nous reçoit. Il résume la vie du magasin de Bourges, et du groupe auquel il appartient. Il nous raconte également son parcours professionnel. Une nouvelle fois, l’écoute et l’attention sont essentielles pour prendre en notes toutes ces informations. À l’issu de cette rencontre passionnante, retour à Tivoli pour réaliser le sujet. Et une nouvelle règle s’ajoute : réaliser un enregistrement d’une minute environ. Il faut donc synthétiser et choisir les éléments à valoriser. Après quelques réflexions, c’est finalement sous forme d’un dialogue que le sujet est enregistré. Amandine et Thibault sont les acteurs de cet échange imaginaire :

Nous poursuivons avec le jeu du 21, c’est un exercice ludique, collectif, qui favorise une interaction. Celui-ci permet de développer les compétences de vitesse, de mémoire, d’attention et surtout il demande beaucoup de dynamisme.

Intrigué par l’émulation visible dans le studio, un entrepreneur passe nous voir… Il se laisse prendre au jeu et veut répondre à nos questions. L’interview de Monsieur VACHET a été très constructive, notamment pour comprendre un outil très répandu en entreprise : le CRM. Nous vous laissons écouter Alex, Thomas, Océane et Jessica ci-dessous :

Le dernier jeu permet de travailler l’improvisation orale et la confiance, deux domaines souvent appréhendés par les stagiaires. Pour cela, ils doivent faire deviner un mot ou un film alors qu’ils sont totalement coupés de l’auditoire (avec de la musique dans les oreilles). Les interactions entre auditeurs et animateurs sont absentes comme à la radio. Une façon de se forcer à expliquer.

Pour conclure ces trois jours intensifs, le point est fait avec la dizaine de stagiaires de Tivoli autour des différents savoir-faire acquis lors de l’atelier. Une belle conclusion  pour ces trois jours de partage et d’échanges riches en découvertes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s